L’histoire de l’aloe vera des temps anciens à nos jours

 

Les générations du passé font mention de méthode de guérison à base de plantes d’Aloe vera nous les transmirent à travers les siècles. Nous constatons que l’utilisation de l’Aloe fit apparaître à travers l’histoire de nombreux témoignages de ses valeurs médicinales.

 

Mésopotamie

mesopotamie histoire de l'aloé vera
La documentation la plus ancienne sur l’Aloe vera a été découverte sur les panneaux d’argile de Nippour qui remontent à 2200 avant Jésus Christ.

Les gens de cette époque étaient déjà conscients de l’effet de nettoyage de l’aloès sur les intestins, en cette période de l’histoire les maladies étaient considérées comme une possession démoniaque du corps et seule une plante divine telle que l’aloe vera avait le pouvoir naturel d’exorciser les démons.

Egypte

Egypte histoire de l'aloé vera
Les premiers rapports écrits connus sur le jus nourricier de la plante d’aloe vera remontent à 6000 ans en Egypte antique. L’Aloe vera y était considéré comme une plante sacrée qui apportait la beauté, la santé et l’immortalité. Les deux reines Cléopâtre et Néfertiti appréciaient grandement son jus nourrissant et l’utilisaient aussi pour leurs soins quotidiens de la peau. L’utilisation de l’aloès a été considérée comme gage de beauté physique. Même les morts étaient embaumés avec l’aloe vera en raison de ses qualités anti-bactériennes et anti-fongiques. La croyance commune était qu’en stoppant le processus de décomposition physique l’ont pouvait atteindre l’immortalité tant au niveau physique que spirituel.L’Aloe vera y  était connue comme la «plante de l’éternité ». Son effet apaisant anti-inflammatoire et analgésique a été relaté dans le « Papyrus de Eber» 1550 avant Jésus Christ.

Alexandre le Grand

alexandre le grand aloe vera zenaloe

A l’époque d’Alexandre le Grand l’aloe vera était couramment utilisée pour les traitements médicamenteux dans les pays d’Asie.
Il est établi qu’ Alexandre le Grand employait du jus d’aloès pour guérir les blessures de guerre de ses guerriers (356-323 avant Jésus Christ) Alexandre transportait l’aloé vera sur des chariots afin de ravitailler les champs de batailles de ses nombreuses campagnes. Il est dit, qu’Aristote convainquit Alexandre le Grand de conquérir l’île de Socotra spécifiquement pour prendre possession de ses précieuses plantations d’aloès – en faisant cela Alexandre a acquis suffisamment de médicaments pour guérir les blessures de l’ensemble de ses bataillons.

Dioskurides

 

Pour leur bien-être, les Romains ont suivi la sagesse des Egyptiens et les Grecs en utilisant également les pouvoirs de guérison de la plante d’aloe vera. Pendant le règne de l’empereur Néron environ 50 avant JC le médecin et naturaliste Dioscoride parcouru l’ensemble de l’Orient à la recherche de nouvelles méthodes de traitement. Il a écrit plusieurs livres sur l’enseignement pharmaceutique qui comprenaient de nombreuses prescriptions pour les traitement d’innombrables maladies. Dans ses vastes chapitres basés sur les effets positifs de la thérapie par les plantes, il décrit l’aloès comme l’une de ses plantes médicinales préférées. Il a recommandé l’utilisation de jus d’aloès pour de nombreux troubles physiques tels que le traitement des plaies, les malaises gastro-intestinaux, la gingivite, l’arthralgie, l’irritation de la peau, les coups de soleil, l’acné, la perte de cheveux, etc.

Christophe Colomb

Christophe colomb alexandre le grand aloe vera zenaloe
Le nouveau monde a été découvert à l’aide de l’aloe vera, Christophe Colomb était connue pour avoir cultivé l’aloé vera en pots sur son armada de navires il utilisait pour guérir les blessures de ses mercenaires. Au le 16ème siècle, les moines jésuites espagnols  récoltaient de l’aloe vera qu’il propagerent dans des zones où elle n’avais encore jamais été cultivée. Aujourd’hui, ces moines sont toujours réputés comme phytologistes et des guérisseurs -. Les Indiens mayas baptisèrent le jus de cette plante  « la Fontaine de Jouvence » …

Médecine chinoise

Dans la culture chinoise, l’aloès a été un ingrédient important dans les traitements médicaux depuis les temps des expéditions de Marco Polo. Le livre médical de Shi Shen décrit l’aloe vera comme la «méthode de l’équilibre », la plante a joué un rôle majeur dans la vie quotidienne des Chinois. La culture japonaise a également grandement  apprécié l’aloès, au Japon, elle était connu comme la «plante royale », le jus était comme un élixir et le samouraï l’utilisait pour ses embrocations.

Elixir suédois

Le célébre élixir du médecin suédois Dr Yernest décédé dans un accident d’équitation à l’âge de 104 ans. Avant l’accident, la recette de l’élixir était un secret de famille bien gardé. Mais par la suite ce secret fut révélé au monde entier. L’élixir qui est connu aujourd’hui comme élixir suédois est composé de pratiquement des mêmes ingrédients: aloe vera, racine zedoaire, racine de gentiane ,safran, racines de rhubarbe, champignon mélèze, thériaque vénitienne le tout mélangé avec du cognac de qualité, infuser pendant dix jours, puis filtrer. Le bon docteur suédois nous assurait que «prendre 7 à 8 gouttes de ce remède chaque matin dilué dans du vin, du thé ou du bouillon permettrait de garantir la longévité en se passant de médecin. La chose remarquable est que ce remède est bon pour tout .

Sanskrit

Sanskrit aloe vera zenaloe
En sanskrit, l’aloès est connu comme Ghrita-Kumari. Kumar signifie fille et il est dit que cette plante fournitl’énergie de la jeunesse aux femmes et a un effet rajeunissant sur la nature féminine. Dans la médecine ayurvédique indienne, l’aloès est connu dans de nombreuses applications telles que le rajeunissement, les problèmes d’aménorrhée et la stabilisation du système cardiovasculaire. L’Aloe vera est considérée comme la plante de l’équilibre parfait entre pitta, kapha et vata – l’aloès est une des très rares plantes qui détiennent ces qualités!

Hildegarde de Bingen

Autour de 1100 et au cours du Moyen-Age, Hildegarde de Bingen, une nonne bénédictine, décrivit   l’aloé comme un remède pour l’ictère, les infections gastriques et la migraine, contre les caries et l’ulcère sanieux.

Père Kneipp

pere kneipp aloe vera zenaloe
Père Kneipp était un grand admirateur de l’aloe vera, tant sous forme de plante que de poudre. Kneipp était convaincu de son effet purificateur et détoxifiant sur le système digestif. L’intestin et le système immunitaire intestinal ont joué un rôle majeur dans les traitements de Kneipp. Il est également rapporté que Kneipp a eu beaucoup de succès de guérison lors de l’application de la aloès pour les maladies infectieuses et dégénératives de l’œil.

Médecine anthroposophique

steiner aloe vera zenaloe
Selon Rudolf Steiner, l’aloès représente la lune en conflit avec le soleil – en rapport à la forte teneur en liquide de la plante. Une caractéristique principale est la tension entre l’éthéré et l’astral. Une facette particulière de la plante d’aloès est sa capacité à organiser l’eau, pour maintenir la vie et de se reproduire dans des conditions désastreuses (de nombreuses ramifications!): La chaleur, le vent, la sécheresse. Grâce à sa couche externe robuste et son système interne composé de myriades de veines palmées, l’aloès parvient à maintenir son humidité en empêchant l’évaporation; elle  est un exemple de survie vraiment remarquable de la nature.

Obtenez des mises à jour par courriel

Inscrivez-vous dès maintenant et recevez un courriel une fois que je publie de nouveaux contenus.

Je ne vais jamais donner, échanger ou vendre votre adresse e-mail. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *